Hymne à la paix (16 fois) écriture et lecture d’un poème long

Session du 16 janvier 2016

mockup-hymne-grisel

 

avec Laurent Grisel (poète, auteur du recueil)

« Hymne à la paix (16 fois), écriture et lecture d’un poème long »

Des différentes lectures il existe trois enregistrements : une vidéo de celle de Teyran avec traduction simultanée en langue des signes ; une vidéo de celle de Vaux-le-Pénil avec Richard Bonnet (guitare) et Guillaume Roy (violon alto) ; un mp3 de celle de Toucy. Dans chacune de ces lectures il y a au moins une voix forte et on voit bien les défauts, on a de bons exemples de ce qu’il ne faut pas faire. Mais est-ce utile ? Ou au contraire cela fera-t-il perdre du temps ?
L’expérience montre qu’il faut du temps pour entrer dans les différentes couches de ce texte. Les lecteurs de Vaux-le-Penil, de Toucy, ont pris plusieurs mois. Parmi les notes de lectures, les deux qui me paraissent les plus proches du poème sont celle de Florence Trocmé qui est musicienne et qui a compris plusieurs aspects de la composition : http://poezibao.typepad.com/poezibao/2010/09/un-hymne-%C3%A0-la-paix-16-fois-de-laurent-grisel-par-florence-trocm%C3%A9.html ; celle de Dominique Dussidour qui a donné l’analyse la plus approfondie, mais d’un point de vue très précis, la grammaire des « je », « on et « nous » : « Traversées grammaticales vers une parole et une paix en commun« .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *