Poésie et espace

Book_lover

« Le langage poétique a toujours pour horizon une certaine expérience du monde, qui pourtant ne s’y donne, précisément, qu’en horizon, de manière détournée, indirecte et paradoxale, car le poème, s’il cherche à désigner les choses, tend aussi à se constituer lui-même comme un objet purement verbal. Il le fait en se dotant d’une structure à la fois créatrice d’un univers de formes et de significations originales, et révélatrices d’un certain ordre du monde, car elle est structure d’horizon. »

Michel Collot, La poésie moderne ou la structure d’horizon.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.