Sites amis

Sur cette page vous trouverez une liste, non exhaustive, de liens vers des sites de personnes ou d’entités collaborant avec l’équipe du séminaire POP, ou bien tenus par des membres.

La Cave Poésie Renée Gouzenne – Toulouse

Site internet : http://www.cave-poesie.com/
Programmation : http://www.cave-poesie.com/agenda/

Créée en 1968 par René Gouzenne et quelques amis amoureux du théâtre et de la poésie, la Cave Poésie a débuté par des créations du TUT (Théâtre Universitaire de Toulouse) et aussi par des actions de création, de formation et de diffusion de spectacles régionaux, la Fédération des œuvres laïques de la Haute-Garonne en était l’organisme de tutelle.

 

En 1977, la Cave Poésie René-Gouzenne poursuit son activité sous la forme d’une association loi 1901 autonome ; René Gouzenne en assurant jusqu’en 2007 la responsabilité de Directeur. L’association reste toujours affiliée à la Ligue de l’enseignement de la Haute Garonne. Dotée au départ d’une salle de spectacle en sous-sol, la Cave Poésie s’est progressivement « agrandie » par la création, au rez-de-chaussée, d’une salle d’accueil du public, avec un petit bar pour accroître la convivialité et les rencontres entre les spectateurs et les artistes. Ce foyer s’est transformé, en une deuxième salle de spectacle, plus particulièrement pour des concerts.

Au fil des années, la programmation a confirmé cette diversité, aussi bien en théâtre, musique, chanson, danse que poésie, toujours dans le désir de faire découvrir des artistes nouveaux. René Gouzenne est décédé en juillet 2007. Avant sa disparition, il a mis en place une équipe artistique constituée de Serge Pey, Clara Girard, Philippe Berthaut, Elisabeth Champierre-Vignat et Bruno Ruiz. Cette équipe a été mise en place afin d’assister Pierre Marty (administrateur jusqu’en mai 2013) puis Marc Marin jusqu’en mars 2015 et Yann Valade (actuel directeur de la Cave Poésie).

Source : Site de la Cave Poésie

Chiara Mulas – Art d’action

Site internet : http://chiaramulas.fr/#Home

Travaux : http://chiaramulas.fr/#Works

Biographie de l’artiste

Metteur en scène d’une géographie philosophique et sociale de la Méditerranée, elle en dégage, à travers des actes poétiques éblouissants, les mythes et les symboliques nécessaires à notre temps.

Chiara Mulas, à travers les événements et les tragédies de notre société, invente une langue et une poétique déterminante dans le champ de ce qui est convenu d’appeler le mouvement de la performance.

Quelques grands exemples pris dans la thématique de son œuvre témoignent de la palette de ses engagements et de son art : Hommage à Pasolini, Écrits de prison de Gramsci, rituels situationnistes pour Guy Debord, lutte contre la Faida qui traverse son île, les poèmes d’action effectués avec le poète français Serge Pey, la dénonciation de la pollution de la Méditerranée par les trusts pétrochimiques, ses évocations splendides de la Pachamama la terre-mère, son exploration de la grotte préhistorique du Mas d’Azil, ses ex-voto vivants pour les martyrs de l’immigration de l’île de Lampedusa… la liste serait longue des champs d’application sur lesquels s’exercent sa liberté.

Cette artiste est aussi, une scénographe de théâtre de premier plan, comme dans Les os déterrés de Garcia Lorca ou le Trésor de la Guerre d’Espagne.

Source et suite : Site internet de Chiara Mulas

Serge Pey – Poésie-action

Site internet : https://www.sergepey.fr/

Biographie

Serge Pey est né en 1950 à Toulouse d’une mère couturière et d’un père ouvrier du bâtiment réfugié politique de la guerre civile espagnole. Ses années d’enfance marqueront durablement l’engagement de sa vie solidaire auprès des mouvements de libération, de résistance ou d’espérance. Tôt, dans son enfance, il entre en contact avec la poésie espagnole et française. Garcia Lorca, Miguel Hernandez, Pablo Neruda, François Villon, Guillevic, Rimbaud, veilleront sur ses récitations d’écolier. Dans « La boîte aux lettres du cimetière », il raconte la liaison particulière qu’il entretient avec Antonio Machado.
Poète d’action, plasticien, romancier, philosophe du poème, il est l’auteur d’une centaine de publications en France et à l’étranger. À la fin des années soixante-dix, il commence ses « Dictées de poèmes ». Sur des cahiers qu’il distribue au public, des dizaines de manuscrits seront retranscrits de cette façon par l’assistance, qui les signe ensuite en commun avec lui. De la ville et du Fleuve, ou Prophéties (Tribu), sont issus de ces happenings d’autoédition collective.

Source : Site internet de Serge Pey

Ediciones Adugo Biri

Sitio internet : https://lanmo.unam.mx/adugobiri/index.php

Catálogo : https://lanmo.unam.mx/adugobiri/libros.php

Materiales en línea : https://lanmo.unam.mx/adugobiri/materiales.php

Descripción de las ediciones

La etnopoética es un sitio de cruce entre las poéticas rituales (en otro tiempo llamadas tribales o primitivas) y las poéticas vanguardistas y experimentales. Propone una línea de investigación distinta a la de la “literatura”, centrada en la palabra, el ritual y los cuerpos, y en la experiencia de su aparición. Su ámbito no puede reducirse a lo “indigena”, aunque enfoquemos nuestra atención en el mundo americano. No tiene límites cronológicos, ni marca límites infranqueables entre acercamientos heterogéneos —téoricos y prácticos, científicos, rituales, inventivos. Lo define una oralidad no reducida, una corporalidad.

Lo principal es el enfoque: las poéticas, las etnopoéticas. Se discute la validez del término. A nuestro juicio, sin razón. Lo que allí se subraya es un espacio que define ciertos actos en términos de universalidad, ciertas creencias y prácticas, en términos de poeticidad.

Lo que proponemos es una colección de libros virtuales que despliegue, en textos teóricos y análisis concretos, comentarios, ensayos, montajes y ediciones, traducciones de cantos y poemas realizados por etnólogos, poetas o especialistas rituales, esas poéticas alternativas. Obra de eruditos o creadores, teóricos o practicantes, en una serie abierta.

Es un proyecto que apunta a lo más físico de la creación, como una tentativa contraria a una visión poética etnocéntrica, y que reformule más bien la noción tradicional (occidental y letrada) de poética. Nosotros somos los salvajes, como diría Montaigne. Toda poética involucra, oculta o desenvuelve una etnopoética. Poética indígena y alógena, en una página electrónica experimental, abierta a múltiples conexiones y a asociaciones aleatorias.

Fuente : Sitio de Adugo Biri